Plateforme MYRTE | Università di Corsica / CNRS
Attualità
Plateforme MYRTE  |
Attualità

Communiqué de presse et article Corse-Matin du 01/04/2020

Collectif anti-COVID-19
Le dispositif opérationnel

 

Sous l’égide du collectif anti-COVID-19, l’équipe opérationnelle dirigée par le Pr. V. Castola de l’université de Corse constituée de biochimistes Pr. L. Berti, Dr A. Falchi, d’un logisticien Dr M. Paoli et d’un informaticien Dr B. Poggi a constitué un logigramme complet de la chaîne des interactions médicales, scientifiques et logistiques qui permettent la mise en place en Corse du protocole « test&treat » développé par l’IHU de Marseille.

 

Le laboratoire de virologie de l’université UR7310 (laboratoire Bioscope) a testé et validé sa procédure analytique de titrage de la charge virale relative par RT-qPCR en relation avec l’IHU de Marseille après prélèvement naso-pharyngé. Cette unité analytique est désormais opérationnelle et son activité dans le cadre de la lutte ant-COVID-19 a été accréditée par l’Agence Régionale de Santé. La validation des résultats d’analyse est placée sous la double responsabilité du laboratoire Bioscope et du Dr M.H. Simeoni biologiste médical. Cette unité d’analyse virologique est capable de produire 240 analyses RT-qPCR par jour et vient compléter la capacité d’analyse des laboratoires privés d’Ajaccio et de l’hôpital Bastia.

 

Une collaboration étroite avec le Dr X. Poli et Dr. J. Hassam a permis l’élaboration d’un protocole commun UMLA/Université de Corse qui définit le mode de fonctionnement et de tests du centre anti-COVID-19 de Corte qui ouvre ses portes le 1er avril 2020. Compte tenu des moyens actuels (pénurie nationale des kits de prélèvements naso-pharyngés) et de l’urgence, les analyses par RT-qPCR seront pratiquées sur les personnes présentant des symptômes cliniques validés par le médecin référent du centre anti-COVID-19 et relevant prioritairement des personnels de santé ou personnes à risques particuliers.

 

Le modèle de fonctionnement qui a été développé par les équipes de l’UMLA et de l’Université de Corse a vocation à être reproduit et le travail est d’ores et déjà en cours avec les médecins volontairement référents dans d’autres micro-régions insulaires comme Porto-Vecchio et la Plaine Orientale.

 

A l’heure actuelle la chaîne de logistique et scientifique permettant la mise en œuvre du protocole « Test&Treat » incluant une seconde mesure de la charge virale après 5 jours de traitement anti viral est opérationnelle, si toutefois les patients positifs au COVID-19 se voient prescrire un traitement à la l’hydroxychloroquine/azithromycine. En revanche, nous manquons cruellement de kits de prélèvement écouvillons avec milieu de transport et triple emballage (seulement 160 à l’heure actuelle).

 

Le collectif anti Covid-19 Corsica poursuit son engagement citoyen et scientifique afin de contribuer de manière opérationnelle à faire en sorte que la Corse puisse s’extraire au plus vite de la situation sanitaire très préoccupante qu’elle connait à l’heure actuelle.

 

LORENZINI JEAN-CHARLES | Mise à jour le 14/04/2020